Archives de catégorie : Urbanisme et Environnement

Le projet « emblématique » de la mandature…que personne n’a demandé !

stade-thorigny

Il sort de terre le projet de la mandature ! Lors de la (pas si grande) consultation du printemps 2016, 345 Thorignien(ne)s de plus de 16 ans se sont déclarés favorables au projet de parc de sports, dont la municipalité s’efforce de faire le coeur de ses réalisations pour 2014-2020.

345 réponses sont favorables au Parc des Sports (sur 651), soit près de 62 % indique-t-on en Mairie ! Non, 345/651, cela fait 52% d’avis favorables chez les participants à la (pas si grande) consultation. En effet, pour obtenir 62% (!), il faut exclure les sans avis (88) et les sans opinion (5) soit près de 100 personnes ! Il n’y a aucune raison que les réponses “sans avis sur cette question” et les “sans réponse” ne soient pas prises en compte. Ne serait-ce que parce que cela offre un très bon indicateur du fait que les questions ont été mal posées et/ou n’ont aucun sens pour ceux à qui il est demandé d’y répondre.

Continuer la lecture de Le projet « emblématique » de la mandature…que personne n’a demandé !

Lettre Infos # 2. Que veulent les Thorigniens , pour leur ville en 2020 ?

Lettre-infos-TDS-N°2.pdf (277 téléchargements)

 

Parce que Thorigny, c’est vous …  et parce que nous ne faisons pas partie de ces intermittents du spectacle politique local, qui entrent en hibernation une fois les résultats des élections tombés,  mais que nous restons mobilisés pour préserver le cadre de vie que nous avons choisi et créer les conditions d’une vraie démocratie locale, voici notre deuxième lettre d’information.

1_ La fusion des intercos
Du mariage pour tous, au divorce de chacun

La métropole du Grand Paris naîtra le 1er janvier 2016. À cette date, en théorie, toutes les communautés d’agglomération de Seine-et-Marne qui touchent le Grand Paris devront intégrer une intercommunalité de plus de 200 000 habitants. C’est le mariage pour tous ! C’est du moins ce que dit la loi MAPTAM du 27 janvier 2014, qui encadre la réalisation du schéma régional de coopération intercommunale (SRCI). Elle concerne le département de la Seine et Marne et ceux de l’Essonne, du Val d’Oise et des Yvelines confrontés au même défi : s’adapter au Grand Paris.
Bien entendu, et comme le présentait le tract de TDS diffusé en juin 2014, la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire est directement concernée.

Continuer la lecture de Lettre Infos # 2. Que veulent les Thorigniens , pour leur ville en 2020 ?

L’endroit choisi

Paris n’est pas si loin. Le lieu qu’ils ont choisi regroupe un petit centre, celui du vieux village à peine modifié par des équipements publics à vocation culturelle, des zones pavillonnaires plus ou moins éloignées et des espaces d’habitat social plus denses. Les équipements sportifs sont installés en périphérie et les emplacements des écoles plus ou moins adaptés à la répartition de la population. Le pari d’y maintenir une composition sociale relativement équilibrée semble avoir été gagné par les municipalités du passé. Aujourd’hui, en termes de qualité de vie, pas de vrai malaise mais des enjeux, plutôt simples d’ailleurs : résoudre un double défi.

20131203_1236551

Le premier est celui des transports et de la mobilité. Même si l’offre de services et de commerces s’accroit. Pour presque tous, l’emploi est ailleurs et il le restera. Les  déplacements et leur difficulté vont peser et de plus en plus sur le sentiment de bien être des habitants, anciens comme nouveaux.

Le second tient à la tranquillité et à la sérénité, celle qui repose notamment sur le fait de pouvoir compter sur son voisinage – le temps passé dans les transports n’est là non plus pas indifférent – mais aussi sur l’absence des craintes pour les siens.

Fabrice Hamelin