RÉUNION PUBLIQUE # 5, le 29 novembre 2018, venez vous exprimer !

Notre cycle de réunions publiques continue.  Après la jeunesse, la sécurité, le centre ville et les ainés, discutons ensemble de la vie associative à Thorigny, de son dynamisme,  de ses moyens, de sa place dans la vie locale et de ses interrogations pour demain.

La réunion publique consacrée aux associations locales aura lieu le jeudi 29 novembre, à 20h00, à l’Esplanade (salle 2) à Thorigny sur Marne.

Nos réunions, ouvertes à toutes et à tous, sont conviviales, enthousiastes et imaginatives. Elles se tiennent le plus souvent à un rythme mensuel. Depuis leur lancement au printemps dernier, nous n’avons pas trouvé d’autres espaces, d’autres moments, pour échanger comme nous le faisons, entre habitants, entre citoyens. N’hésitez donc pas à venir nous rencontrer, faire part de vos interrogations, de vos expériences et de vos propositions, parce que Thorigny, c’est vous !          

Une police municipale ?

La mobilisation des riverains de plusieurs quartiers a contraint l’équipe municipale à opérer un virage à 180° sur les polices municipales. Deux policiers municipaux ont été recrutés au cours de l’été. Et l’invention du « pôle protection » a enfin été remisée au rang des fausses bonnes idées ! Pourquoi a-t-il fallu dix ans à l’équipe municipale pour en arriver là ?!

Continuer la lecture de Une police municipale ?

Vers un budget participatif communal ?

 

Le 31 janvier 2014, Le Parisien mettait l’accent sur notre proposition de budget participatif dans l’article qu’il consacrait à la candidature de TDS ! Nous ne pouvons donc que nous réjouir de la volonté de la commune de se lancer enfin dans cette démarche ambitieuse d’un point de vue démocratique.

Continuer la lecture de Vers un budget participatif communal ?

Vacances au conseil municipal

Le jeudi 11 octobre dernier, après une bien longue trêve estivale (le précédent CM a eu lieu le 26 juin 2018 !), le conseil municipal a fait sa rentrée à Thorigny sur Marne. Surprise, il y avait cette fois-ci davantage de public dans l’assistance que d’élus municipaux à la table du conseil ! 12 élus étaient présents sur les 22 que compte la majorité municipale !  Une quinzaine de personnes avaient pris place dans le public.      

Continuer la lecture de Vacances au conseil municipal

Réunion Publique # 4. Le 28 septembre 2018, venez vous exprimer !

Au printemps, nous avions débuté nos réunions publique avec la jeunesse, nous démarrons logiquement nos travaux d’automne en donnant la priorité aux séniors.

Notre prochaine réunion publique sera consacrée aux actions locales à destination de nos ainés. Elle aura lieu vendredi 28 septembre, à 20h00, à l’Esplanade (salle 2) à Thorigny sur Marne.

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #4

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens…  Voici la dernière des quatre « petites fictions » historiques que nous publions cet été ! C’est une manière plaisante, ludique, de découvrir Thorigny sur Marne grâce aux notes de Edmond Morin, à la « mémoire » préservée par André Claverie et à la « plume » imaginative et libre (très libre !) de Fabrice Hamelin.

ÉPOQUE # 4

Ce sont les notes historiques d’Edmond Morin qui ont inspiré nos petits textes sur la commune. Nous avons été surpris qu’une vie si pleine, si « utile » à la société de son époque soit, aujourd’hui, à ce point ignorée. Nous souhaitons donc clore cette série estivale en revenant sur la vie d’Edmond Morin, à l’heure où des Thorignien(ne)s alertent sur les risques de disparition de sa pierre tombale. Nous partageons leur combat pour que la mémoire locale, si peu entretenue, ne soit davantage encore amputée.

En 1898 (ou 1903 ?), lorsqu’il s’installe à Thorigny sur Marne, avec sa famille, le bourg compte près de 1500 habitants et un peu moins de 500 foyers. Edmond Morin est marié à une lingère, parisienne comme lui, et père. Il n’a pas quarante ans. Nul doute qu’il connait déjà la commune. En 1874, c’est à l’imprimerie de Lagny sur Marne, qu’il devient apprenti-typographe, à 15 ans et par hasard !   

Continuer la lecture de Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #4

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #3

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens…  C’est l’été et Tds se lance dans une série de petites « fictions historiques » ! C’est une manière plaisante, ludique, de découvrir Thorigny sur Marne grâce aux notes de Edmond Morin, à la « mémoire » préservée par André Claverie et à la « plume » imaginative et libre (très libre !) de Fabrice Hamelin.

ÉPOQUE # 3

Ils la connaissent, tous les deux, l’histoire des trois jeunes partis à l’aventure, avec une simple lampe de poche, et qui se sont perdus dans les carrières d’Annet. C’était au printemps, il y a trois ans, en 1993.  Ils savent également que les carrières de Thorigny sont interdites aux visiteurs, pour des questions de sécurité évidentes… Mais il y a dix, quinze ans, les galeries souterraines étaient encore accessibles. Hier, Il a suffi qu’ils tombent sur cette vieille carte postale pour se retrouver ici, dans la forêt des Vallières, à chercher comment rejoindre les anciennes carrières depuis longtemps abandonnées.

Continuer la lecture de Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #3

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #2

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens…  C’est l’été et Tds se lance dans une série de petites « fictions historiques » ! C’est une manière plaisante, ludique, de découvrir Thorigny sur Marne grâce aux notes de Edmond Morin, à la « mémoire » préservée par André Claverie et à la « plume » imaginative et libre (très libre !) de Fabrice Hamelin.

ÉPOQUE # 2

Le passage à niveau est fermé. Le voyageur en profite pour reprendre son souffle. Il touche au but. Dans quelques minutes, il pourra traverser la voie puis la Marne, par le pont de fer, et il sera à Lagny. La ligne Paris-Strasbourg vient à peine d’être inaugurée. A Pomponne puis Thorigny, elle a pris place entre la Marne et la route « royale » 34, la vieille route de Paris à Meaux.

Il y a quelques semaines, le 19 aout 1849, le Président Louis-Napoléon Bonaparte est d’ailleurs passé par là, par la gare de Lagny-Thorigny. En 1846, la toute jeune société des chemins de fer de l’Est – créée un an plus tôt – avait fait le choix d’y installer une « station » sur la ligne en construction qui doit relier Paris à Strasbourg. Il s’agit de mettre Strasbourg à 10h00 de Paris, alors qu’il faut jusque-là 12 jours aux voyageurs et aux marchandises pour aller d’une ville à l’autre.

Continuer la lecture de Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #2

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #1

Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens…  C’est l’été et Tds se lance dans une série de petites « fictions historiques » ! C’est une manière plaisante, ludique, de découvrir Thorigny sur Marne grâce aux notes de Edmond Morin, à la « mémoire » préservée par André Claverie et à la « plume » imaginative et libre (très libre !) de Fabrice Hamelin.

ÉPOQUE # 1

En cette fin du XIème siècle, le premier regard du voyageur arrivant à Thorigny cherche d’abord de l’autre côté de la Marne. Bien entendu, il a repéré le passage du guet. La vieille voie romaine y conduit directement. Mais ce qui l’intéresse vraiment est de l’autre côté, sur la rive gauche. Le monastère lui apparait clairement, mais lui est venu pour les foires qui se tiennent à Lagny en ce début d’année. En janvier, le cycle des foires de Champagne débute sur les bords de Marne. En mars, Bar sur Aube accueille les marchands avant Provins, en mai, puis Troyes en juillet. Le seigneur de Montjay et Thorigny n’a pas encore fait construire le pont de bois pour relier Thorigny à Lagny, juste à l’emplacement du pont actuel. En attendant, comme les foires se tiennent en plein hiver, le passage du gué est des plus compliqués et parfois même impossible.

Continuer la lecture de Je sais où tu habites et je sais d’où tu viens… #1

Mon parking en centre-ville : la fausse bonne idée

Déjà tendue comme un élastique vers 2020, l’équipe municipale pensait lancer sa pré-campagne et clore son mandat en reprenant le cœur du projet de TDS en 2014 : la nécessaire revitalisation du centre ancien. Et tant pis si dix années ont été perdues ! Tout le monde s’en sera rendu compte, le lancement est raté. Les squats et les pétitions des riverains ont mis en lumière l’indifférence sécuritaire de la municipalité. Le mirage du pôle protection sans agent de police s’est brutalement dissipé. On a donc assisté à deux mois de rétropédalage sur l’utilité d’une police municipale pour assurer la tranquillité et la sécurité dans la commune. Pour autant, la question de la revitalisation du centre-ville reste entière et a toute sa place sur l’agenda communal.

Continuer la lecture de Mon parking en centre-ville : la fausse bonne idée

LETTRE INFOS #9. » Demain sera parfait… Demain je m’y remets

La municipalité reconnaît s’être trompée ! Le regard embué, la gorge nouée, elle l’admet. Cela nous rappellerait presque l’été 2013, quand la voix enrouée, elle reconnaissait que le PLU voté était une énormité, presque une calamité. De nouveau, au mois de mai 2018, elle l’admet, tout est à jeter. Mais cette fois, il s’agit de la sécurité et de la tranquillité de notre belle cité. En quelques semaines, deux pétitions et deux squats auront suffi à tout balayer : le pôle protection était une mauvaise idée, presque une absurdité. Des policiers vont être recrutés, les bagarres vont cesser et les épaves débarrasser la chaussée. Oui, craché, juré. Fini de vous baratiner : « demain sera parfait »… Comptez sur nous pour y veiller !       

Télécharger ci-dessous la lettre infos # 9 Lettre-Infos-TDS-N°9.pdf (165 téléchargements)

Qui sommes-nous ?

La semaine passée, nous demandions sur tous les panneaux de libre opinion de la commune : « que savez-vous de TDS ? « . Cette semaine, nous avons affiché plusieurs éléments de réponse !

Thorigniennes et Thorigniens, animés par le souci de rassembler, nous sommes mobilisés pour préserver le cadre de vie que nous avons choisi, créer les conditions d’une vraie démocratie locale et développer une réelle solidarité entre les habitants de notre commune. 

Ni professionnels de la politique ni intermittents du spectacle politique. Nous condamnons la course aux strapontins, qui fait monter l’adrénaline à l’approche des campagnes et fait entrer en hibernation à l’annonce des résultats.

Conscients des valeurs qui nous réunissent, nous le sommes aussi de la nécessité qu’il y a à les faire vivre à Thorigny sur Marne. Force de proposition, nous sommes les porte-voix de ceux qui ne sont pas écoutés et ont renoncé à s’exprimer dans les urnes comme dans la rue.

 

TDS affiche son nouveau logo !

Samedi 12 mai au matin, les Thorigniens ont pu découvrir le nouveau logo de TDS – Thorigny Démocrate et Solidaire sur tous les panneaux d’affichage d’opinion de la commune.

Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux, mais cette campagne d’affichage nous permet de présenter notre nouveau logo et de toucher ainsi les habitants de la commune les moins familiers des nouvelles technologies.  « Que savez-vous de TDS ? » interroge l’affiche. A vous d’y répondre et à nous de vous y aider !

N’oubliez pas : la prochaine réunion publique de TDS, le 21 mai prochain salle des Samoreaux (à 16h00) à Thorigny sur Marne portera sur la sécurité et la tranquillité.

communiqué de presse:

Thorigny-sur-Marne ► Nouveau logo pour Thorigny Démocrate et Solidaire